vital


vital

vital, ale, aux [ vital, o ] adj.
• 1380; lat. vitalis, de vita « vie »
1Qui concerne, constitue la vie. Cycle vital. Propriétés, fonctions vitales. Les besoins vitaux de l'individu.
Philos. Principe vital, force vitale : réalité énergétique propre à la vie.
Élan vital.
2Essentiel à la vie d'un individu, d'une collectivité. indispensable. Espace vital. Minimum vital.
Par ext. Qui touche à l'essentiel de la vie. Problème vital, question vitale, d'une importance extrême. ⇒ fondamental. Il est vital de prendre, que vous preniez cette décision; c'est vital.

vital, vitale, vitaux adjectif (latin vitalis, de vita, vie) Qui est relatif à la vie : Fonctions vitales des organes. Qui est essentiel à la vie : Se nourrir est vital pour l'homme. Qui est essentiel, indispensable à quelqu'un, à son existence : La lecture est vitale pour lui. Qui est absolument nécessaire pour maintenir l'existence, le niveau de développement d'un groupe, d'une région, d'une entreprise, etc. : L'agriculture est vitale pour le pays.vital, vitale, vitaux (synonymes) adjectif (latin vitalis, de vita, vie) Qui est essentiel, indispensable à quelqu'un, à son existence
Synonymes :

vital, ale, aux
adj.
d1./d De la vie, qui a rapport à la vie. Phénomènes vitaux.
d2./d Indispensable à la vie. échanges vitaux.
d3./d Fondamental; d'une importance capitale. Question vitale.

⇒VITAL, -ALE, -AUX, adj.
A. — Qui est relatif à la vie; qui concerne, constitue la vie. Activité, énergie vitale; organes, phénomènes vitaux; actions, propriétés, réactions vitales. L'amour de Dieu a tout submergé, temps, espace, personnalité, corporéité, vidant le cerveau, suspendant toute fonction vitale, annihilant l'être pour ne laisser subsister que l'âme, parcelle une de l'âme divine (BARRÈS, Cahiers, t. 5, 1906, p. 82). C'est une lutte des forces vitales coalisées contre la mort pour rétablir un équilibre sans cesse défait (RICŒUR, Philos. volonté, 1949, p. 112).
MÉD. ANC. Esprits vitaux. Parties subtiles du sang considérées comme le principe même de la vie. Galien (131-200) imagine les forces immédiates et fondamentales de la vie sous la forme d'esprits qui siègent dans le système nerveux (esprits animaux), ou dans le foie (esprits naturels), ou dans le cœur (esprits vitaux) (J. ROSTAND, La Vie et ses probl., 1939, p. 136). Souffle vital. Respiration (considérée autrefois comme la vie même). [Il] introduisit le goulot entre les lèvres violettes du Matamore; mais les dents restèrent obstinément serrées, et la liqueur cordiale rejaillit en gouttes rouges par les coins de la bouche. Le souffle vital avait abandonné à jamais cette frêle argile (GAUTIER, Fracasse, 1863, p. 147).
Vx ou littér. Ton vital. Synon. de tonus. Il lui expliqua donc qu'il se trouve que les hommes, après un don trop généreux d'eux-mêmes, soient sujets à ces abaissements passagers du ton vital, que cela est courant et connu, et qu'il fallait l'excuser chez lui (MONTHERL., Pitié femmes, 1936, p. 1112).
PHILOSOPHIE
♦ [Dans la théorie vitaliste] Principe vital. Principe, réalité énergétique cause de la vie, distincte de la matière et de l'âme pensante. D'après les vitalistes, le principe vital ou les propriétés vitales se manifestaient d'une façon capricieuse, en sorte que les phénomènes biologiques étaient par essence indéterminables et imprévisibles (J. ROSTAND, La Vie et ses probl., 1939, p. 141).
♦ [Chez Bergson] Élan vital. Force originelle qui se communique en se divisant de plus en plus en manifestations divergentes et antagonistes mais complémentaires. Unité et multiplicité sont des catégories de la matière inerte, (...) l'élan vital n'est ni unité ni multiplicité pures, et (...) si la matière à laquelle il se communique le met en demeure d'opter pour l'une des deux, son option ne sera jamais définitive: il sautera indéfiniment de l'une à l'autre (BERGSON, Évol. créatr., 1907, p. 261).
P. ext. Dynamisme. Elle voyait, dans son jardin de Maisons, les feuilles qu'elle avait vues poindre au printemps, se détacher, une à une, à leur heure, sans que leur arrachement compromît en rien la force secrète du tronc où résidait la sève, où se perpétuait l'Élan vital (MARTIN DU G., Thib., Été 14, 1936, p. 256).
Empl. subst. masc. Ce qui concerne ou constitue la vie. Le rôle de la physiologie est de rechercher ce qu'il a de physique et de chimique dans le vital (BERGSON, Deux sources, 1932, p. 116).
B. — 1. Qui est essentiel pour la vie, nécessaire pour l'existence. Sucs vitaux. Ces salles tristes et resserrées, où le plafond écrase la coiffure des femmes, où, pour épargner le froid de la nuit à leurs épaules nues, on remplace l'air vital par une atmosphère fébrile et corrosive qui enivre ou suffoque (SAND, Lélia, 1833, p. 138). La véritable valeur dynamique, c'est le pépin. C'est le pépin qui paradoxalement fait la pomme. Il lui envoie ses sucs balsamiques, ses forces conservatrices. Le pépin ne naît pas seulement dans un tendre berceau, sous la protection de la masse du fruit. Il est le producteur de la chaleur vitale (BACHELARD, Poét. espace, 1957, p. 143).
2. Qui est indispensable, nécessaire à l'existence matérielle d'un individu ou d'une collectivité. Chacun [des belligérants], faute de mieux, lance, nuit après nuit, des escadrilles qui torpillent l'autre dans ses entrailles, font sauter ses centres vitaux, paralysent sa production et ses échanges (SAINT-EXUP., Terre hommes, 1939, p. 255).
Espace vital. V. espace1 B 2 b . Minimum vital. V. minimum I B.
C. — Au fig. Qui touche à l'essentiel; très important. Problème vital; question vitale.. Il est d'une importance vitale qu'aucun approvisionnement, ni renfort, de quelque espèce qu'ils soient, n'arrivent à Libreville ou à Port-Gentil (DE GAULLE, Mém. guerre, 1954, p. 300).
Prononc. et Orth.:[vital], masc. plur. [-o]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Fin XIIIe s. « qui concerne, constitue la vie » (RAYMOND LULLE, Doctrine d'enfant, éd. A. Llinarès, p. 167: esperit vital), ne s'emploie plus que dans des syntagmes tels que parties vitales 1671 (POMEY); 1845 (BESCH.: Questions vitales. Questions qui tiennent à l'essence de la chose); 1901 minimum vital, v. minimum étymol. Empr. au lat. vitalis « id. », dér. de vita « vie »; cf. l'a. fr. vial « vital, de la vie » ca 1200 (Dialogue Grégoire, éd. W. Foerster, p. 200, 14: lo uial sofflement). Fréq. abs. littér.:1 715. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 1 699, b) 2 421; XXe s.: a) 1 484, b) 3 654.
DÉR. Vitalement, adv. D'une façon qui concerne la vie. La meilleure garantie qu'une chose doive arriver, c'est qu'elle nous apparaisse vitalement nécessaire (TEILHARD DE CH., Phénom. hum., 1955, p. 259). []. 1res attest. 1522 vitallement (G. BRIÇONNET, Corresp. [avec Marguerite d'Angoulême], éd. C. Martineau et M. Veissière, p. 168), empl. au XVIe s., v. HUG., puis 1842 (Ac. Compl.); de vital, suff. -ment2. — Fréq. abs. littér.: 25.
BBG. — BRUCKER (Ch.). Dat. nouv. Fr. mod. 1973, t. 41, p. 294. — QUEM. DDL t. 8, 20.

vital, ale, aux [vital, o] adj.
ÉTYM. Fin XIIIe, R. Lulle; lat. vitalis, de vita « vie ».
1 Qui concerne, constitue la vie. Vie. Vx. || Esprits (cit. 20) vitaux.Activité vitale (→ Ivresse, cit. 6; orgasme, cit.). || Phénomènes vitaux (→ Physiologique, cit.). || Manifestations vitales (→ Eau, cit. 9; parallélisme, cit. 2). || Cycle vital (→ Photosynthèse, cit.). || Propriétés, fonctions vitales (→ Impropre, cit. 5; physicochimie, cit.) des organes. || Les organes vitaux du corps. || Les besoins vitaux de l'individu.Vx. || Souffle vital : la respiration.(V. 1762). Philos. || Principe vital, force vitale : réalité énergétique distincte de la matière, d'où émanent, selon le vitalisme, tous les phénomènes de la vie.
(1907, Bergson). || Élan vital : force originellement homogène qui s'est divisée en se communiquant, mais qui, dans ses manifestations divergentes (vie végétative, instinct, intelligence) conserve quelque chose de sa réalité originelle (→ Homme, cit. 10).REM. Le terme de Bergson est parfois employé dans le sens général de « dynamisme » (→ Dérive, cit. 2).
1 (…) la vie tout entière, animale et végétale, dans ce qu'elle a d'essentiel, apparaît comme un effort pour accumuler de l'énergie et pour la lâcher ensuite dans des canaux flexibles, déformables, à l'extrémité desquels elle accomplira des travaux infiniment variés. Voilà ce que l'élan vital, traversant la matière, voudrait obtenir tout d'un coup (…) Mais l'élan est fini, et il a été donné une fois pour toutes.
H. Bergson, l'Évolution créatrice, III, p. 254.
Vx. || Ton vital. Tonus.
2 Toujours le froid l'avait stupéfiée; son caractère changeait, l'hiver; mais, son ton vital ayant baissé, combien davantage maintenant !
Montherlant, les Lépreuses, I, I.
N. m. || Le vital. → Physiologie, cit. 2; postulat, cit. 3.
2 Essentiel à la vie, qui est la condition nécessaire de la vie d'un individu, d'une collectivité. Indispensable. || Espace vital. || Minimum (cit. 3 à 5) vital. || Le centre vital d'un pays, d'une région. || Les opérations vitales pour Paris (→ Satellite, cit. 4).
3 (1845). Qui touche à l'essentiel de la vie; qui est très important, essentiel. || La question des subsistances (cit. 3) est vitale (→ aussi Fort, cit. 30). || Problème vital, d'une importance extrême. Fondamental. || Il est vital de prendre une décision rapide. || C'est vital pour lui de réussir.
DÉR. Vitalement, vitaliser, vitalisme.
COMP. Dévitaliser.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • vital — vital …   Dictionnaire des rimes

  • vital — vital …   Deutsch Wörterbuch

  • Vital — Vi tal, a. [F., fr. L. vitalis, fr. vita life; akin to vivere to live. See {Vivid}.] 1. Belonging or relating to life, either animal or vegetable; as, vital energies; vital functions; vital actions. [1913 Webster] 2. Contributing to life;… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Vital — may refer to:* vitalism, the doctrine that life cannot be explained solely by mechanism * vitalism (Jainism), the Jain teacher Mahāvīra s philosophy * Vital, the English name of a number of Roman Catholic saints named Vitalis in Latin * Vitals ,… …   Wikipedia

  • Vital — (lebenskräftig, lebenswichtig, munter) steht für Männlicher Vorname. Bekannte Namensträger: Joseph Vital Kopp, Schweizer Theologe und Schriftsteller (1906–1966) Vital Borkelmans, Fußballspieler (* 1963) Vital Julian Frey, Schweizer Cembalist (*… …   Deutsch Wikipedia

  • vital — VITÁL, Ă, vitali, e, adj. 1. Care este caracteristic sau esenţial pentru viaţă, în care rezidă viaţa; de viaţă, al vieţii. 2. Foarte important, fundamental, esenţial, de bază; indispensabil. – Din fr. vital, lat. vitalis. Trimis de ana zecheru,… …   Dicționar Român

  • vital — [vīt′ l] adj. [ME < MFr < L vitalis, vital < vita, life, akin to vivere, to live: see BIO ] 1. of, concerned with, or manifesting life [vital energy] 2. a) necessary or essential to life; being a source or support of life [vital organs]… …   English World dictionary

  • vital — vital, ale (vi tal, ta l ) adj. 1°   Qui appartient à la vie, qui sert à la conservation de la vie. •   Les physiologistes ont prouvé que les mouvements vitaux sont le produit des impressions reçues par les parties sensibles, CABANIS Instit. Mém …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • vital — Adj kräftig, lebendig erw. fremd. Erkennbar fremd (19. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus frz. vital, dieses aus l. vītālis Lebenskraft habend , zu l. vīta Leben , zu l. vīvere leben . Abstraktum: Vitalität.    Ebenso nndl. vital, ne. vital, nfrz.… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • VITAL — VITAL, Italian family which produced numerous scholars of whom the most noted were: JOSEPH VITAL (15th–16th century), a talented scribe, was especially noted for his precision in writing tefillin, which were widely known as Tefillin Rav Calabrash …   Encyclopedia of Judaism


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.